Assemblée générale 2022

Assemblée générale du 16 juin 2022

Le discours du président Laurent Brondel:

Chers partenaires, chers bénévoles adhérents,

.

Les contextes socio-économiques au niveau national et international ont à nouveau sollicité intensément le fonctionnement de la Banque Alimentaire de Bourgogne (BAB) au cours de l’année 2021 ainsi qu’au début 2022

. Au niveau national, avec une pandémie toujours très présente et ses conséquences au niveau des plus précaires, qui ont rendu notre action plus que jamais indispensable au regard de l’augmentation du chiffre des bénéficiaires.

A l’international, où le conflit ukrainien a demandé lui aussi une énorme mobilisation de nos équipes face à la nécessité de subvenir aux besoins alimentaires des déplacés ayant quitté leur pays dans la précipitation.
   Au niveau régional, l’année a été marquée par le départ de Gérard Bouchot, président sortant, dont je mesure chaque jour depuis mon arrivée, le 30 septembre dernier, le travail réalisé tant par sa qualité que par son ampleur.

 Les résultats de l’audit réalisé en 2021 en sont le témoin. Ils mettent en avant l’excellent fonctionnement de l’association, ce qui me donne aujourd’hui l’occasion de remercier tous ceux et toutes celles qui y ont contribué,sachant combien cette action collective n’est possible qu’avec un investissement sans failles de chacun.
Ce premier rapport moral de ma présidence se veut bien sûr la rétrospective de l’année 2021 mais pas uniquement : les marins le savent, « il n’est pas de vents favorables pour celui qui ne sait pas où il va » (Sénèque), c’est pourquoi je souhaite profiter de cette occasion pour vous présenter les projets en cours et les axes de développement que j’aimerais travailler au plus vite avec vous tous.

 

 Une année 2021 et un début d’année 2022 marqués par une profonde réorganisation des équipes.

Cette réorganisation s’est traduite par plusieurs arrivées.
•    Tout d’abord de nombreux bénévoles nous ont rejoints au tri, à la ramasse et dans les services administratifs. C’est l’occasion de répéter que sans eux, le fonctionnement de la Banque Alimentaire ne pourrait se faire. Nous leur devons une pleine, entière et sincère reconnaissance.
•    Ensuite, se sont joints à nous :
•    Olivier Samier, en mécénat de compétence de la SNCF. Il a pris le poste de responsable de l’antenne de Dijon. Son arrivée va nous permettre de renforcer la gestion et l’organisation du site de Dijon. Elle va également permettre à Agnès Beutin, déléguée générale de la BAB, de prendre de la hauteur et de consacrer plus de son temps aux orientations et aux projets en coordonnant les quatre sites.
•    Jean-François Finance a été recruté comme responsable de l’antenne de Moneteau. Il a succédé à André Guyot à qui l’antenne 89 sait ce qu’elle doit, j’en parlerai un peu plus tard. Saluons également l’arrivée sur ce site de Patrick Berthet venu renforcer l’organisation de l’antenne et le soutien des bénévoles. Nous sommes convaincu que sous leur direction, les mois à venir seront marqués par des actions très positives.
•    Yvon Ulmann nous a rejoints en octobre, en tant que responsable de la communication. Il a en charge une importante action d’amélioration de notre visibilité à tous les niveaux, je le détaillerai plus loin.
•    Lionel Deschamps nous a rejoints au secrétariat de l’Association. Il nous est d’une grande aide depuis plusieurs mois.
•    Nicolas Dupraz a récemment pris le poste de coordinateur informatique et assure de nombreuses missions. Il fait également la liaison entre CAR et responsables des finances.
•    Hubert Gullaud, nouveau prospecteur acheteur, permet d’améliorer nos approvisionnements.
•    Enfin, au niveau régional :
•    Clément Château, recruté par les banques alimentaires de Bourgogne, de Franche Comté et du Jura comme “répartiteur”, remplace Jean Pierre Chovonziak que nous remercions pour son très fort investissement pendant de nombreuses années. Clément a pour mission de rechercher, de distribuer et de répartir les denrées alimentaires pour les trois banques.  

Un grand merci à tous pour le temps et l’énergie que tous donnent à ces différentes taches dont l’utilité est si importante face à une actualité préoccupante.
A tous, je souhaite de trouver le plein épanouissement dans notre structure et les remercie déjà à l’avance de leur investissement, source d’amélioration et de développement de notre organisation, qui nous permettra d’atteindre avec succès les objectifs que nous nous serons fixés.

•    Début 2022, un besoin persistant de bénévoles.

Le développement de notre activité et de notre charge de travail nécessite encore un renforcement de nos équipes.
•    L’antenne de Nevers est toujours à la recherche d’un responsable aux côtés de Martine Roustic et de Pascal Charpentier, respectivement responsable et gestionnaire de cette dernière. Il est également nécessaire de recruter des bénévoles pour ce secteur, notamment des chauffeurs.
•    L’antenne de Châtenoy-le-Royal est à la recherche de bénévoles, notamment de CAR et de Responsable HYgiène et Sécurité Alimentaire (RHYSA), aux côtés de Marcelle Bernard et de Monique Chevaux.
•    Enfin l’équipe des CAR de Dijon doit être renforcée, Thérèse Dieu, notre secrétaire et responsable des CAR depuis 8 ans va nous quitter à l’issue de cette assemblée générale. Nous connaissons tous la qualité et l’importance de son investissement dans le développement de notre association. J’y reviendrai tout à l’heure. Ce départ m’impose de lancer dès à présent un appel à candidature pour le poste de secrétaire général de l’’association.

 Les objectifs 2022.

•    Amélioration de notre communication.
Nous avons un important besoin de visibilité : auprès des décideurs, des collectivités, des donateurs mais aussi du grand public, et en interne, au sein même de notre structure. Notre place dans la grande chaîne de la solidarité est méconnue et il est important de la préciser, et de la souligner. C’est l’objectif que nous avons fixé à Yvon Ulmann assisté d’avril à juin par Elsa Bouillé, stagiaire étudiante en master de communication. Leur binôme a travaillé sur de nombreuses actions en interne comme en externe.

Au plan interne, une lettre a été diffusée auprès des bénévoles, dans l’idée de mieux nous connaître les uns les autres et de mettre en avant les antennes régionales.
Des documents externes ont été réalisés sur notre identité et sur nos actions. Nous sommes désormais présents sur Linkedin, réseau social professionnel et avons été présents durant le mois d’avril au forum des séniors dans l’objectif de recruter des bénévoles. Merci à tous ceux qui se sont portés volontaires pour animer ce stand.
D’autres évènements sont prévus dans les mois à venir avec toujours le désir de nous faire connaître :
•    organisation de journées portes ouvertes dans nos locaux de Dijon,
•    participation au Grand Dej, un événement valorisant le rôle citoyen, social et culturel des associations bourguignonnes,

·         dernière à Dijon, et qui passera par nos entrepôts dijonnais le dimanche 4 septembre contribution au Vélo Tour qui avait rassemblé près de 5000 cyclistes l’année septembre.

Nul doute que ces actions auront des répercussions positives sur l’image de la Banque Alimentaire de Bourgogne. 

 

·         Renforcement de nos relations avec nos partenaires

Le contexte économique et environnemental nous pousse plus que jamais à développer la mutualisation de nos moyens et la mise en commun de nos complémentarités avec nos partenaires. Des projets sont en cours pour une ramasse collective, une mise à disposition de notre chambre froide négative et un meilleur approvisionnement des fruits et légumes. 

Face à la situation en Ukraine, de nombreux besoins ont émergé et des associations ont vu le jour pour venir en aide aux déplacés, notamment Ukraine-Dijon-Besançon que nous accueillons dans nos murs depuis le début de la crise.  Nous travaillons également aux côtés d’Urgence Ukraine 21. Des conventions simplifiées ont vu le jour, nous permettant de distribuer des denrées à ces associations et à nos partenaires (Coallia, Adoma, foyer Abrioux, CCAS de Dijon, ADEFO, secours catholique, Epicampus). Plusieurs actions ont eu lieu : distribution de colis de première urgence, participation à l’envoi de denrées à la frontière polonaise, soutien alimentaire aux personnes accueillies dans les structures d’accueil et distribution alimentaire aux foyers dijonnais.

La Banque Alimentaire de Bourgogne s’engagera autant qu’elle le pourra à leur côté pour venir en aide aux ukrainiens. Je remercie le département de Côte-d’Or, de la Nièvre mais aussi les Préfets de Région pour leur soutien dans cette cause chère au réseau des Banques Alimentaires. 

A cela s’ajoute bien sûr la poursuite de la distribution aux structures d’accueil des migrants si importante à nos yeux.

 Les projets en cours en 2022.

•    Développement de l’approvisionnement notamment en fruits et légumes.


Nous constatons que les produits frais tels que les fruits et les légumes sont moins récoltés au cours des ramasses. Dans cette optique, quatre étudiants d’AgroSup Dijon ont fait une étude sur les besoins de nos partenaires. Dans le même temps, la métropole dans le cadre du dispositif « Territoires d’Innovations », qui cherche à mettre en place un système alimentaire durable, a pointé la nécessité de se rapprocher des producteurs locaux. Grâce à son soutien, le cabinet Triesse et Gressard a été retenu pour concrétiser l’amélioration de nos approvisionnements auprès des agriculteurs et des producteurs locaux ainsi qu’auprès des grossistes situés dans des régions où la production est plus importante, notamment dans l’Ain, à Lyon, ou encore à Bourges.

•    Mise en place d’une activité de transformation alimentaire.


La Banque Alimentaire s’est engagée à limiter au maximum le gaspillage, une manière de compenser les baisses dans l’approvisionnement, tant pour les fruits et les légumes que pour les produits carnés. Durant l’année 2021, 8 étudiants en Master à AgroSup Dijon et 2 étudiantes de l’Université de Bourgogne en Master Nutrition Santé ont réalisé une étude sur la transformation des denrées alimentaires de base face aux problématiques et aux besoins des bénéficiaires. L’idée de mettre en place une action de transformation alimentaire en créant des plats (soupes, compotes, sauces à la viandes…) a émergé, qui permettrait de proposer des plats de qualité tout en luttant contre le gâchis. Pour ce faire, une collaboration avec l’ADEFO (embauche d’un salarié en insertion), les lycées Wittmer de Charolles (transformation des produits carnés) et de Plombière (transformation des fruits et légumes) devrait voir le jour très prochainement.

Lutte contre la précarité alimentaire dans les zones blanches.


Les zones blanches (zones pauvres, rurales vieillissantes) sont encore nombreuses, notamment dans la Nièvre. A la suite du rapport de Salomé Kunkar, Ingénieure à AgroSup Dijon, il est ressorti la nécessité de venir en aide aux personnes en difficultés dans ce territoire. Des réunions ont été organisées avec les associations telles que le Secours Catholique, la Croix Rouge, les Restos du Cœur, la MSA, le Secours Populaire Français, l’Asem… pour aider les populations et subvenir à leurs besoins. Le département de la Nièvre en la personne de Monsieur Fabien Bazin, président du Conseil Départemental, nous a accordé son soutien. L’association France Active, mouvement d’entrepreneurs dont l’ambition est de bâtir une société plus solidaire, a été missionnée pour mettre en place des actions concrètes.

Comme vous le voyez, la Banque Alimentaire de Bourgogne pilote de nombreux projets qui sont de vraies opportunités.

 Les enjeux, les défis pour les années à venir.

•    Une réflexion de fond sur la participation de solidarité doit être menée avec chacun de nos partenaires en toute transparence. Comme cela va être exposé par notre trésorier, Gilles Lachaise, le coût de la vie augmente, les approvisionnements diminuent alors que la précarité explose. Des compromis et des accords doivent être envisagés pour nous permettre de continuer notre mission de façon viable. Ce sujet fera l’objet de discussions tout au long de l’année 2022 avec l’objectif d’accords pour l’AG 2023.
•    Le soutien de nos partenaires doit être amélioré et développé par le biais des Chargés d’Animation Réseau avec la mise en place d’actions nouvelles : ateliers cuisine, interventions scolaires, sensibilisation au gaspillage et à l’éducation nutritionnelle. Elles viendront compléter les formations existantes : hygiène alimentaire, formation à l’écoute, accompagnement sur la gestion des produits. Ces engagements nous permettront de nous rapprocher du grand public tout en les sensibilisant aux causes qui sont les nôtres mais qui sont aussi la préoccupation de nos sociétés occidentales.

 En conclusion

L’année 2021 a été riche en événements après deux années marquées par la pandémie. L’année 2022 risque de l’être également (conflit ukrainien, inflation, chèque alimentaire…). Cela ne nous décourage pas, bien au contraire, tous ces facteurs décuplent mon désir de faire encore et toujours mieux à vos côtés.


Tant pour ce qui a été déjà réalisé que pour tous les projets en cours, je tiens à remercier chaque bénévole, chaque salarié, nos mécènes et tous ceux qui, par un soutien financier ou par une fourniture de denrées alimentaires, nous permettent de mener à bien notre activité. Tous ensemble, nous devons continuer notre action qui s’avère aujourd’hui plus que jamais nécessaire. Les conséquences du réchauffement climatique et des conflits dans le monde seront probablement plus visibles au cours des mois à venir, c’est pourquoi nous ne devons pas relâcher nos efforts. Je tiens à souligner à tous ma reconnaissance pour votre engagement sans faille, je suis heureux et fier d’avoir rejoint une association telle que la Banque Alimentaire.

 

 

 

.